Voyages

la ligne de transport maritime de voyageurs
entre les ports d’Alger et d’El Djamila continue

bateau cotier alger

En attendant la mise en place du programme d’automne, la ligne de transport maritime urbain de voyageurs entre les ports d’Alger et d’El Djamila (Ain Benian) continue de fonctionner suivant le programme de la saison estivale, avec moins de pression des passagers.

Cette nouvelle ligne de transport maritime a été inaugurée le 4 août dernier, une ligne pilote pour laquelle un ferry italien (Captain Morgan) a été affrété par l’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV), n’a toujours pas lancé son programme d’automne, qui a été pourtant promis pour la rentrée sociale par l’exploitant.

Sur les quais, à la Pêcherie d’Alger et à Ain Benian, à l’ouest de la capitale, de nouveaux horaires étaient à la mi-septembre affichés à l’intention des usagers. D’après le nouveau planning, le  » Captain Morgan  » doit effectuer sa première traversée à 6h00 du matin à partir d’El Djamila (Ex-La Madrague) alors que depuis le début août, il inaugure sa journée à 8h00 à partir de la Pêcherie d’Alger. Les navettes estivales du  »Captain Morgan » devaient prendre fin le 7 septembre dernier, qui coïncide avec la rentrée scolaire. Et, du 8 septembre au 25 octobre, avec possibilité de prorogation jusqu’en décembre, l’ENTMV devait lancer un autre programme de navettes, destiné en priorité aux résidents de la commune de Ain Benian, qui travaillent à Alger centre, avait promis l’ENTMV.

L’affiche portant les nouveaux horaires d’exploitation a disparu des quais de la Pêcherie où seuls des agents de sécurité étaient en place, la grande foule des gens qui se bousculaient pour une promenade en mer a disparu également, a-t-on constaté hier(jeudi). Près de trois semaines après la rentrée scolaire, le programme automnal n’est pas encore appliqué par l’ENTMV. Selon le directeur de wilaya des transports, Rachid Ouazzane, ce programme va être  » mis en place incessamment « . Mais, selon des responsables à la wilaya, l’exploitant ne se serait pas encore mis d’accord avec l’équipage italien du  » Captain Morgan  » sur cette deuxième phase d’exploitation. « Dans le contrat d’affrètement du ferry, il est spécifié que l’équipage italien travaille huit heures par jour. Or, si la ligne maritime ouvre tôt le matin, à 6h00 pour le premier départ, elle est forcée de fermer avant la fin de la journée, ce qui n’arrangera ni les affaires de l’exploitant ni celles des voyageurs », indiquent-ils. Des agents de l’ENTMV avancent une autre explication. « Le ferry a fait des essais en prévision de la mise en place du nouveau programme. Des départs ont été organisés à La Madrague à 6h00, puis 7h00 et enfin 7h30, mais quasiment sans voyageurs à bord », expliquent-ils, estimant que « l’absence de voyageurs, par manque d’information sur ces navettes, aurait amené l’entreprise à revenir au plan estival ».

Cela étant, le bateau continue d’offrir aux algérois des  » balades  » en mer en longeant les communes de la Casbah, Bologhine, Raïs Hamidou, Hammamet et Aïn Benian, tous les jours de la semaine sauf le dimanche, à raison de quatre navettes par jour. Le prix de la traversée est toujours de 50 DA par personne.

Jusqu’au 25 août, après dix-huit jours d’exploitation, quelque 37.000 passagers avaient utilisé cette ligne maritime, selon l’ENTMV. Le bilan s’élève actuellement à plus de 60.000 personnes, d’après les estimations du directeur de wilaya des Transports, M. Ouazzane.

Cette ligne maritime continuera de fonctionner avec seulement le ferry italien au moins jusqu’au début de 2015, selon des agents de l’exploitant. Interrogé sur les « 4 à 5 bateaux » que l’ENTMV devra acquérir pour le renforcement des moyens de transport maritime entre la Pêcherie et La Madrague, comme annoncé par le ministre des Transports Amar Ghoul, M. Ouazzane a répondu que les procédures étaient toujours en cours. « Le projet est au stade de la rédaction du cahier des charges. Après cela, on lancera les appels d’offre », a-t-il précisé. S’agissant de l’extension de la ligne vers les wilayas limitrophes de Boumerdes et Tipaza avant sa généralisation à tout le littoral national, il a souligné que l’étude a été confiée au Laboratoire d’études maritimes (LEM). « L’étude des extensions de la ligne de transport maritime urbain d’Alger est confiée au LEM. Mais notre priorité, c’est l’étude des quais de Tamentfoust (El Marsa, est d’Alger) parce que la ligne sera étendue d’abord à ce port avant d’envisager d’aller vers Boumerdes et Tipaza », a-t-il dit.

  • Prime de scolarité pour la rentrée scolaire 2019
    Prime de scolarité de 3.000 DA aux élèves nécessiteux Durant la première semaine de la rentrée, une prime de scolarité de 3.000 DA, sera distribuée aux élèves issus des familles nécessiteuses, selon M. Messaoud Amraoui, membre de la commission éducation de l'Assemblée populaire nationale (APN), dans une déclaration à la presse.
Recherche
Catégories
Archives
Nos pages sur Facebook