Voyages

la pêcherie-Aïn Benian: Première ligne maritime de la baie d’Alger

bateau cotier alger

À l’instar des grandes villes côtières du monde, Alger dispose maintenant de sa première ligne maritime. Elle reliera en premier lieu, la Pêcherie (commune de la Casbah) et le port de pêche et de plaisance d’El-Djamila Aïn Benian, (Ex-La Madrague), et dans une seconde phase deux autres lignes suivron, qui relieront Boumerdès et Tipasa, afin de généraliser l’opération à toutes les wilayas du littoral.

Le lancement officiel de la phase non commerciale qui a été effectué hier par le ministre des Transports, Amar Ghoul, en présence du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, de nombreuses personnalités, des autorités locales et de plusieurs invités, confirme l’intérêt accordé par l’Etat à ce projet.

Le ministre, qui s’exprimait lors de la mise en service de la ligne pilote, à laquelle la presse a été conviée, a affirmé que celle-ci est désormais « accessible » au grand public, notamment les Algérois qui aspirent à une amélioration des conditions de transport dans la capitale. Aussi, depuis hier, il est programmé un départ à 15h30 à partir de la Pêcherie (port d’Alger).

Evoquant le prix de la place à bord de ce bateau, Amar Ghoul a fait savoir que « le prix du ticket ne dépassera pas les 50 DA ». Ce tarif subventionné par l’Etat, a indiqué Amar Ghoul, « est acceptable quand on le compare aux dépenses et aux investissements engagés pour la réalisation de cette ligne pilote » avant d’ajouter que « cette ligne permettra à la population de se déplacer dans les meilleures conditions de confort et de sécurité, et en un temps court qui ne dépasse pas les 40 minutes ».

Ces voyages sont encadrés, a-t-il précisé « par les différents services, notamment la marine, pour sécuriser les voyageurs ». S’agissant du nombre de places, le ministre a indiqué que le bateau « Capitaine Morgan », affrété auprès d’un armateur italien par l’Entreprise nationale du transport maritime des voyageurs (ENTMV), a des capacités pour transporter 344 voyageurs.

Mettant à profit cette occasion, le ministre a salué les efforts de tous les partenaires qui ont participé à la réussite et la mise en service de cette ligne. Actuellement, a-t-il fait savoir, « l’ENTMV est en phase d’acquisition de bateaux de ce type pour les besoins du transport dans la baie d’Alger ».

Il est à rappeler que « le transfert du projet de la ligne pilote de l’est vers l’ouest de la capitale trouve sa justification dans la priorité accordée à cette opération et aux travaux à réaliser au port de Tamentfoust pour créer des quais qui ne seront pas prêts avant six mois », avait indiqué récemment le directeur des transports de la wilaya d’Alger, M. Ouezzane. En effet, selon lui, la ligne ne sera transférée vers le port de Tamentfoust qu’après la réalisation, sur place, de quais dont les travaux ont déjà commencé.

En gestation depuis 2003, l’étude du projet de cette ligne de transport maritime a été réactualisée en février dernier dans le cadre de la lutte contre la congestion du trafic automobile dans la wilaya d’Alger, et offrira à terme des opportunités pour le tourisme dans la baie d’Alger. L’entrée en service du transport maritime à Alger sera sans aucun doute l’une des solutions alternatives au transport par bus.

Rappelons dans ce contexte que la capitale dispose déjà, depuis novembre 2011, d’une ligne de métro en phase d’extension, enregistre le retour du « tramway », outre plusieurs téléphériques et télécabines reliant les hauteurs de la ville à son centre historique.

Il y a lieu de souligner que selon un programme affiché dans les gares maritimes d’El Djamila et la Pêcherie d’Alger, le bateau effectuera cinq navettes quotidiennes à raison de trente minutes par voyage, du 5 août au 7 septembre, correspondant à la durée de l’opération pilote.

Le premier départ de la Pêcherie d’Alger est programmé mardi à 8h00 et le dernier à 18h30, tandis qu’au port de pêche et de plaisance d’El Djamila, le « Capitaine Morgan » réalisera son premier départ à 9h00 et le dernier à 19h30, selon ce programme de navettes.

  • Prime de scolarité pour la rentrée scolaire 2019
    Prime de scolarité de 3.000 DA aux élèves nécessiteux Durant la première semaine de la rentrée, une prime de scolarité de 3.000 DA, sera distribuée aux élèves issus des familles nécessiteuses, selon M. Messaoud Amraoui, membre de la commission éducation de l'Assemblée populaire nationale (APN), dans une déclaration à la presse.
Recherche
Catégories
Archives
Nos pages sur Facebook